EspÉditions
espLogo Lo Trebuce

Bibliographie
Crestian Lamaison

lo.trebuc@wanadoo.fr

 

Crestian Lamaison est notre auteur éditorial.

Tout en étant d’expression familière et humoristique, ses livres reflètent l’esprit de notre maison.

Ses chroniques d’un enfant gascon sont désormais un grand classique, à tel point qu’elles servent de support dans le monde anglophone pour l’apprentissage du français.

Crestian Lamaison est aussi un grand marcheur et surtout un dessinateur de talent et cartographe.

 

Le carnet de Geoffroy Pédescaus \ Chroniques d’un enfant
Le volcan de Mémé \ Suite des chroniques
Le soleil se lève dans mon dos \ Carnets d’un marcheur de Compostelle
Dessins en retard \ Dessin et chroniques
Bo. — Voyage dans le temps \ Récit d’une longue marche.
L’enclume. — Voyage dans le siècle \ Récits de longues marches.
La Commune de Paris au jour le jour \ Présentation de la réédition du journal d’Élie Reclus.
La bataille d’Orthez \ Présentation de la réédition des récits de Louis Batcave.

Lo Matricule 1628 pendent la guèrra \ suivi de Le Matricule 1628 pendant la guerre
Présentation et réédition du texte original avec traduction du récit d’Édouard Moulia.

Seuvalada deu Larvath \ Histoire de l’abbaye de Sauvelade.

 

 

Les ouvrages sont en français, le gascon est traduit en français.

Chroniques d’un enfant

Le carnet de Geoffroy Pédescaus

Crestian Lamaison

Le livre célèbre qui a servi aux Américains pour étudier le français dans sa couleur gasconne et qui a enchanté les lecteurs de tous les âges.

Ce sont les chroniques très drôles d’un enfant gascon qui habite une très grande ville de dix mille habitants et doit aller se reposer à la campagne à dix kilomètres au moins, chez ses grands-parents.

Notoirement amical, violence décevante.

254 pp. / 145 x 200
20,00

Roman

Le volcan de Mémé

Crestian Lamaison

Roman qui constitue une suite aux carnets de Geoffroy Pédescaus.

Cette fois, le garçon a douze ans et demi, ses parents l’ont laissé chez Mémé à Bonnut tandis qu’ils sont partis en vacances très loin, dans un pays où il y a un volcan. Pour se venger Geoffroy s’invente donc un volcan familier et tout va bien. On va même à la plage et on fait une expédition dans la Chalosse sauvage…

Le volcan d’érupte pas, et c’est tant mieux.

256 pp. / 145 x 200
20,00

Récit

Le soleil se lève dans mon dos
Carnets d’un marcheur de Compostelle

Crestian Lamaison

Carnet de marche de l’auteur de Geoffroy Pédescaus qui est aussi un grand marcheur. Ici il nous raconte au jour le jour sa marche sur le Camino Francés, qui va de Saint-Jean-Pied-de-Port à la Galice sur la route des pèlerins qu’il côtoie.

Avec humour, il nous fait partager le quotidien des ces milliers de pèlerins qu’il cherche à comprendre.

182 pp. / 145 x 200
15,00

Album

Dessins en retard

Crestian Lamaison

Même s’il écrit, Crestian Lamaison est surtout un dessinateur.

Recueil des principaux dessins parus dans Per Noste País Gascons, avec pour chaque dialogue la traduction française à partir du gascon, des notes de situation et une longue chronique restituant le thème l’époque et le cadre. Certains dessins servent déjà de thème pour des manuels.

110 pp. / 200 x 250
20,00

Récit

Bo
Voyage à pied dans le temps
de Chauvet à Lascaux

Crestian Lamaison

Il s’agit de rejoindre à pied les deux grands pôles de l’art préhistorique, les grottes de Chauvet en Ardèche et la célèbre grotte de Lascaux, dans le Périgord.

Bo est le surnom de l’homme préhistorique, présent à chaque pas de l’auteur qui a accompli son voyage pendant la canicule de 2003.
On a deux récits, le premier est celui de la réflexion provoquée par cette marche, le second est composé du carnet de marche brut abondamment annoté.

246 pp. / 145 x 200
20,00

Récits

L’enclume
Voyage à pied dans le siècle

Crestian Lamaison

Ces nouvelles sont des récits authentiques extraits de ses carnets de marche sur les chemins de Compostelle et autres itinéraires, pendant sept ans.

Sur un mode souvent ironique ou humoristique, l’auteur essaie de comprendre ce qu’il y a de pesant dans notre esprit et notre société; la superstition, les préjugés, les terreurs, la bêtise également.

L’enclume que l’on trouvera dans le premier récit, symbolise la lourdeur et aussi les ignorances que nous avons tous plus ou moins, et qui entraînent l’inertie.

Toutefois, on peut lire ce livre en ignorant cet aspect.

200 pp. / 145 x 200
20,00

Élie Reclus

Histoire

Élie Reclus
La Commune de Paris au jour le jour

Journal

Présenté par Crestian Lamaison

Jean-Pierre Michel Reclus, dit Élie, est né en 1827 à Sainte-Foy-la-Grande. Il arrive à Orthez avec son père, le pasteur Jacques Reclus, à l’âge de trois ans.

En 1871, Élie Reclus se trouvait à Paris avec deux de ses frères ; Paul, étudiant en médecine et Élisée le grand géographe qui s’était fait aéronaute avec le photographe Nadar, pendant le siège de la capitale.

Son journal nous fait vivre la Commune de Paris comme si on la découvrait nous-mêmes jour après jour, en oubliant la terrible inquiétude de ceux qui savent d’avance. Celui qui veut se refaire une idée honnête du déroulement des événements doit se référer à son texte.

Il fallait que pour le 140e anniversaire de la Commune le public puisse avoir le texte intégral en main.

420 pp. / 155 x 240
25,00

Élie Reclus

Histoire

Louis Batcave
La Bataille d’Orthez
avant, pendant, après…

Récit historique

Présenté par Crestian Lamaison

Louis Batcave est l’historien de la bataille d’Orthez du 27 févier 1814. Pour le centenaire, en 1914, il a publié une série d’articles qu’il convenait de rassembler, de corriger et de commenter pour une édition à l’occasion du bicentenaire de 2014.

La bataille d’Orthez est une des nombreuses batailles de l’Empire, mais c’est la première des grandes batailles perdue sur le sol national ; elle intervient 5 mois après la bataille de Leipzig qui annonça le déclin de Napoléon.

Nous trouverons, environ 80 000 combattants sur un front de 12 km au nord de la ville d’Orthez. Les Français commandés par Soult, les alliés anglo-hispano-portugais commandés par Wellington qui sera bientôt le vainqueur de Waterloo. Les Français, qui se retiraient d’Espagne, voulurent se battre à Orthez pour retarder l’invasion, ils faillirent réussir. En arrière-plan de la bataille, c’est la préparation de la première Restauration, les Béarnais avaient envie de changer de tyrannie

Un index toponymique et des cartes de localisation permettent de retrouver le paysage de 1814.

300 pp. / 155 x 240
20,00

Élie Reclus

Sommaire :

Présentation de la réédition
Version originale, graphie classique
Lexique des emplois
Version française annotée
Itinéraire historique et topographie
Carte
Bibliographie sommaire.

Récit

Edoard Moulia
Lo Matricule 1628 pendent la guèrra
suivi de
Le Matricule 1628, pendant, la guerre

Réédition du récit de guerre publié en 1931

Présenté par Crestian Lamaison

Édouard Moulia (1889-1939) était imprimeur et journaliste, son journal, Le Franc-Parler, fait encore référence lorsqu’on parle de l’histoire d’Orthez. Le dictionnaire de Simin Palay le considère comme un prosateur béarnais, c’est-à-dire un félibre gascon.

Lou Matricule 1628 péndén la Guerre était connu depuis longtemps, de longs extraits avaient paru dans Reclams, mais le livre même, imprimé en 1931 en peu d’exemplaires, demeurait introuvable. D’autres extraits en graphie actuelle se trouvaient dans les pages de Per Noste País Gascons, ils ont été lus dans les radios et ont servi d’exercices pour l’apprentissage la langue : l’occitan gascon d’Orthez, ou de l’ouest du Béarn.

L’occasion des centenaires des combats de 1914-1918 imposait, pour notre culture, de mettre ce chef-d’œuvre du félibrige à la disposition du public ; son chapitre, « Lo batiòu », correspond à la journée la plus meurtrière de l’histoire de toutes les guerres ; on se souviendra qu’il s’y trouvait.

346 pp. / 155 x 240
20,00

Seuvalada deu Larvath

Sommaire :

Préface de Crestian Lamaison.
Fascicule I
Présentation. Le Larvath, les origines.
Fascicule II
L’abbaye de 1127 à 1230.
Fascicule III
Au temps de Gaston VII Moncade.
Fascicule IV
Le village de Sauvelade prend corps.
Annexes
Postface de Benoît Cursente.
Bibliographie de Michel Grosclaude.
Carte des étapes du roi d’Angleterre.
L’assassinat de l’abbé de Sauvelade.

Récit

Michel Grosclaude
Seuvalada deu Larvath
Histoire de l’abbaye de Sauvelade

suivie en hors texte de :

Postface de Benoît Cusente, historien.
L’assassinat de l’abbé de Sauvelade

Présenté par Crestian Lamaison

Michel Grosclaude (1926-2002) est l’auteur de cette histoire réalisée dans les années 70. Elle fut éditée en quatre fascicules grâce aux moyens de duplication de l’époque. La première des motivations de l’auteur était qu’il vivait lui-même à Sauvelade, et qu’il pensait qu’un pays, même petit, doit en premier lieu se préoccuper de son histoire.

Patiemment et pendant des années, il analysait tous les textes qu’il pouvait trouver sur Sauvelade, il traduisait le latin médiéval, cherchait toutes les traces qui pouvaient encore subsister. Peu de choses ont dû lui échapper, aussi nous avons là une base historique concrète s’étendant depuis la fondation de l’abbaye, au début du XIIe, jusqu’à la mort de Gaston Fébus. Puis vint le déclin progressif de l’abbaye, tandis que le village prenait corps.

Afin d’aller au-devant des questions du public, à propos d’un épisode situé au-delà de cette étude, nous avons ajouté en annexe un résumé de l’affaire de l’assassinat de l’abbé de Sauvelade (1663).

200 pp. / 155 x 240
15,00

 


 


Note :

Les livres ne sont pas forcément disponibles en librairie, cependant vous pouvez les acquérir lors des présentations et conférences de Crestian Lamaison, ou par correspondance.

Vous pouvez contacter l’auteur à sa messagerie : crestian@letexte.fr